Make your own free website on Tripod.com

Informations
sur
les éditions de l’heure



les éditions de l’heure sont nées

à Pry-lez-Walcourt, un petit village de l’entité de Walcourt dans l’Entre-Sambre et Meuse, dans la vallée de l’Eau-d’Heure (Province de Namur), limite géographique de la Thudinie méridionale. Le nom fait également référence au mot heure qui signifie limite, frontière en ancien français. Cette région est géographiquement et historiquement liée à la principauté de Liège, aux provinces de Namur et de Hainaut. Le mot heure évoque la géographie du lieu (la rivière), le concept artistique définissant une certaine marginalité (limite) ainsi que l’actualité d’une publication “dans l’heure“ n’attendant pas la reconnaissance pour fonctionner (concept de micro-édition).
Avec plus de 170 titres parus à ce jour (été 2001), le catalogue des éditions de l’heure est constitué de petits textes qui se veulent originaux et qui ne proviennent pas, pour la plupart, de personnes fréquentant les milieux littéraires.
Ces ouvrages sont réalisés artisanalement tant au niveau de l’impression (PC) que de la couture et du tirage qui ne dépasse pas une quinzaine d’exemplaires numérotés à la main.
En outre, les auteurs ne sont pas sollicités financièrement et restent propriétaires de leurs textes.
L’idée de ce projet relève du concept de micro-édition. Ces livres-objets sont apparentés à une intégration dans l’art contemporain selon un principe de “multidisciplinarité”. Le principe de l’existence du livre en soi, s’il n’appartient pas tout à fait au domaine des arts plastiques n’en est pas moins éloigné de la littérature au sens où on l’entend généralement.
À travers l’écrit et, de plus en plus, les illustrations, les publications -par la multiplicité des titres et et le nombre d’auteurs et des pseudonymes, le cas échéant- mettent simplement en valeur des individus écrivant. Le but de cette performance est de parvenir assez rapidement à un
fonds éditorial de 250/300 titres. L’ensemble fera par la suite l’objet d’un catalogue raisonné à savoir un ouvrage de type classique tiré en offset dans lequel figureront différentes caractéristiques, anecdotes et autres renseignements d’ordre critique et bio-bibliographiques concernant les auteurs et leur personnalité. L’ouvrage se voudra un aperçu d’une expression écrite confidentielle passant par une région à la fin d’un siècle et au début d’un autre.
Le tirage (nécessairement extrêmement limité) fera que ces petits livres seront rares et recherchés et... il est loin d’être exclu, néanmoins, que quelques auteurs fassent carrière. Par son expérience et durant de nombreuses années, ses activités et ses rencontres dans divers milieux en marge de la scène artistique et littéraire officielle, l’éditeur se fait ainsi témoin de son temps.
Indépendamment de son caractère artistique, cette entreprise revêt un aspect social dans la mesure où elle pose les problèmes suivants: l’activité d’un chômeur par rapport à ses centres d’intérêt, la spécificité professionnelle que tout un chacun se doit d’entretenir, le désir de créer et de participer avec sa créativité et ses connaissances techniques à une entreprise alternative et (qui sait?) à la création d’emplois (frappe, mise en page, secrétariat, impression, reliure, communication informatique et autre métiers du livre, de la chose imprimée et de la communication), le statut de l’artiste, la place de la création dans le monde contemporain.

Divers genres d’expression et d’auteurs sont abordés (et par la force des choses, constituent une sorte de panel): poésie, critique, essais, nouvelle, récits vécus, reportages, documents, épistolaires, écrits divers tombés dans le domaine public, art brut, brouillons ou états intermédiaires de textes d’écrivains ou de plasticiens, mise en objet de l’écrit et de l’image, délires de pseudonymes, suites écrites de rencontres diverses selon les déplacements nocturnes et autres de l’éditeur, etc.




(photo du catalogue de l’exposition “Féerie pour un autre livre-Créations dans le domaine de l’art et du livre en Communauté française de Belgique entre 1985 et 2000”. Musée royal de Mariemont-2000).







(performance avec l’atelier d’artistes “Le Garage” à Forcalquier (F) -photo L.S.)




(performance au Centre de la Gravure et
de l’Image imprimée de la Communauté française de Belgique à La Louvière- photo Olivier Bonny)

Si nombre d’auteurs sont de la région de Charleroi, les éditions de l’heure révèlent des auteurs californiens inédits, des artistes français et québecquois et d’autres personnes (personnages) qui seront plus complètement présentés dans le catalogue raisonné. Bref, choses imprimées comme lieux de vie et expressions d’individus... dans la vitesse éditoriale que permet la micro-édition.
En Belgique et à l’étranger, les éditions de l’heure participent (parfois en squattant 1m2) à des foires et des salons du livre, des brocantes, des festivals, des vernissages, des expositions d’art contemporain, tout en collectant des écrits au fil des rencontres, en réalisant des performances seul ou en groupe dans les lieux d’art et les musées créant par une certaine forme de présence des situations de communication et d’expression qui ne sont pas seulement réservées aux initiés du monde de l’art et de la culture (performances, animations, initiation à la préparation d’un livre, jeux de pseudonymes, stimulation de l’expression écrite et de sa mise en scène éventuelle au niveau des attitudes et de l’expression, etc.).
L’activité artistique alternative est assez intense dans le monde actuellement même si elle est occultée ou confidentielle. Une telle initiative rend donc les contacts assez faciles.
Ainsi, les éditions de l’heure réalisent des collaborations avec des personnes isolées dans leur expression, des revues, des ateliers d’artistes, des galeries d’art, des librairies, des bibliothèques, des éditeurs, des expositions d’artistes contemporains. Bénéficiant de collaborations diverses dont la sympathie active de libraires diffuseurs ou la participation d’infographistes et de metteurs en page, artisans-demandeurs d’emploi ou sous statut d’assistés sociaux, les éditions de l’heure reposent sur la démarche conceptuelle et la zone d’action d’une seule personne dont l’intention est de constituer une équipe de création éditoriale et un réseau de collaborateurs.
Tout cela rejoint -avec un maximum de titres pour un minimum d’exemplaires- le thème très actuel d’une réflexion en dehors d’un véritable contexte économique sur la manière de pratiquer la création en équipe dont le troisième millénaire devrait définir le statut.
Les présentoirs mobiles réunissent également dans leur conception plusieurs disciplines: ils sont oeuvre d’art autant qu’outil d’animation unique. Pour faire vivre les objets que sont aussi les livres , une veste de chasse ou de pêche sur laquelle des poches en plastique transparent de la dimension des livres ont été cousues sert de support et de matériel d’exposition et de performance lorsque ce vêtement est porté en rue ou ailleurs par un personnage. Par ailleurs, le présentoir mobile peut être assimilé comme les bibliothèques de voyage des siècles passés à une fonction de bibliothèque ou de reliure.
Ce vêtement est utilisé dans les performances des éditions de l’heure: mise en scène d’un personnage présentant des livres dans diverses situations de communication, rushes video réalisés dans le cadre des activités artistiques multimédia des éditions de l’heure, lectures de textes, musique, expositions d’art plastique, présentations-débats avec les auteurs, etc.
Plusieurs projets sont en cours de réalisation :en collaboration avec d’autres artistes création de vêtements et d’objets destinés à présenter les livres, création d’un site internet actif, constitution d’une équipe de performers, aménagement d’un motor home en bureau d’édition itinérant, modules d’animation d’initiation à la préparation d’un livre, etc.).
Julia Solimando collabore aux aventures des éditions de l’heure depuis 1999. (composition, mise en page, couture, etc.). Elle montre aujourd’hui ses " reliures ". L’origine de cette création est liée au fait que les livres soient inclus dans les performances des éditions de l’heure. Son travail rejoint la conception des présentoirs mobiles dans une présentation transparente tout en permettant la conservation de ces ouvrages difficiles à classer dans une bibliothèque en les intégrant dans des classeurs/ emboitements. Ces reliures peuvent également trouver leur place aux cimaises des galeries ou des lieux de performance, en respectant la notion d’art immédiat propre à la démarche des éditions de l’heure.





performance dans le hall du Musée royal de Mariemont - 2000 sur un texte de Vincent Tholomé, avec Lucia
Solimando, Benoît Piret, Janis Dizais, Ghislain Olivier, Georges Tinazzi, Frédéric Gouverneur, Alain Patrice,
Adriana Solimando, Nicolas Chevalier et Dany Leduc.- (photo Olivier Bonny)



(Christian Duray lors du “FESTIVAL DE LITTÉRATURES FÉROCES AVEC OU SANS DENTS” au Beuglant à Ghislenghien.30 juin 2001.-photo “Le Courrier de l’Escaut”)


les éditions de l’heure
/ghislain OLIVIER

né en 1947

dès 1965, participation à diverses revues et expositions collectives

*1977 revue Filigranes à Charleroi
*1984 Charleroi, Palais des Beaux-Arts:
exposition du groupe Puzzle “On a marché sur Charleroi” (catalogue)
*1986 -deux video cassettes: performances “l’homme typogra-
phique” (avec Alain Roch) (Télésambre; RTBF Charleroi)
-publication d’un nombre indéterminé d’ouvrages à un seul exemplaire (collections privées)
*1987 Groupe PUZZLE : exposition performance "Rencontres du treizième type" - Villeneuve d'Ascq - F
*1990 -Médiathèque, Charleroi (peintures et sculptures)
-Création de la galerie “La Maison de l’Heure” à Walcourt
*1992 Installation au Château de Péruwelz avec Benoît Piret
*1993 Création de la galerie Olivier à Bruxelles
*1994 -Création de la Red House Galery à Bruxelles
-Bruxelles, Galerie D’art D’art: exposition avec le groupe Sub Figura
-Liège, Galerie du Cirque Divers : peintures avec le groupe Sub Figura
*1997 -Venice (USA), Half a dozen roses galery: exposition avec Benoît Piret et Thierry Tillier ; publication de la “Petite Ga-
zette” avec Benoît Piret
-Les Feurs du Mal, Louvain La Neuve: exposition avec
Benoît Piret
-Publications dans la revue “Les Améthystes de Thyl”
*1999 -Charleroi: Livresse, festival du livre
-Maubeuge: salon du livre
2000- mai-août Musée royal de Mariemont et Centre de la
gravure et de l’image imprimée de la Communauté
française de Belgique: exposition collective “Féerie pour un autre livre”, créations dans le domaine de l’art et du livre en Communauté française de Belgique entre 1985 et 2000.
Exposition de 7 présentoirs mobiles. Performances.
Reportage video de Nicolas Foulon. Catalogue.
-Publication régulière du catalogue des éditions de l’heure
-Reportage video de Patricia Cateau sur “Ghislain Olivier et les éditions de l’heure”
-Charleroi, Maison de la Laïcité: participation à l’exposition Victor Neri avec Benoît Piret
-Reportage de Michel Jakar dans “Courants d’art” RTBF
-Animation “Initiation à la préparation d’un livre” avec des enfants de l’AMO Florennes et publication de l’ouvrage “Étoiles et toiles” aux éditions de l’heure avec Julia
Solimando. Reportage video.
-Charleroi, Le Bateau Ivre: peintures avec Benoît Piret
-Namur, Maison de la Culture: participation des éditions de l’heure à l’exposition de Bernard Josse
-Forcalquier (F), Le Garage,: performances et une série de titres intitulée “36 p’tits livres” dans le cadre de la fête du
livre
-Charleroi: Livresse, festival du livre
-Bruxelles, Galerie Les Contemporains: présentation d’une quinzaine de titres intitulée “Un p’tit livre par ci, un p’tit li
par là
” dans un présentoir mobile
-Bruxelles, Galerie du centre culturel Wallonie-Bruxelles, Le Botanique: présentation de l’ouvrage de Jacques Lennep dans le cadre de son exposition “Cinq années de devoirs quotidiens (1996-2000)”
-La Librairie nouvelle à Charleroi édite un catalogue "un point de vue sur le livre d'artiste" (n°1/décembre 2000) avec: les éditions de l'heure (Ghislain Olivier)/Kamisole
éditions (Nicolas Chevalier)/éditions Mois de la Lune (Philippe Toussaint)/Tx éditions (Thierry Tillier)
2001 -L’Aquilone, Liège: librairie vivante (avec Christian Duray)
-L’Aquilone, Liège: librairie vivante (avec Vincent
Tholomé)
-Atelier 340 muzeum, Bruxelles, performance éditoriale dans le cadre de l’exposition Fabrique d’anges #1
(installation en mouvement) de Éva VISNYÉI (publication de 24 titres)
-La Librairie nouvelle à Charleroi: exposition de collages (Bury/Houdart; Nathalie Caccialupi; Violante Crucifix; Marc Gilot; Xavier Hermant; Hubert Houdart; Ghislain
Olivier; Alain Roels; Martins T.; Thierry Tillier)
-Aux éditions de l’heure: publication de
Thierry Tillier, écrimage
- “Le Florian” à Charleroi: 20 COLLAGES de Ghislain
Olivier avec la participation fac-similée de Otto Rivers
-voyage d’études à ALMERIA (E)

-La Librairie nouvelle à Charleroi: SOME MEMORIES “emergency”:exposition-livre de Otto Rivers, Ghislain

Olivier, David Hynes,jr, Benoît Piret, Victor Neri avec
publication de SOME MEMORIES, tiré à 8 exemplaires
numérotés dans la collection “micro” des éditions de l’heure (Otto Rivers, Ghislain Olivier, David Hynes,jr)
-Maison de la Poésie, Namur : participation au 4e Marché de la Poésie
Performance librairie vivante par les éditions de l’heure avec une lecture par : Christian Duray, Laurence Vielle, Vincent Tholomé, Mathieu Ha, les éditions de l’heure, bi
thèque vivante et les présentoirs mobiles
-Atelier 340 : post vernissage expo Éva Visnyéi

Performance “librairie vivante” des éditions de l’heure avec une lecture par Christian Duray.

-“FESTIVAL DE LITTÉRATURES FÉROCES AVEC OU SANS DENTS” au Beuglant à Ghislenghien.
-La Zone, Liège performance du Big Band de littératures fé roces avec Christian Duray, Laurence Vielle, Vincent Tho

lomé, Mathieu Ha, Domiique Massaut, Shark, Omer Arrijs, Frédéric Saenen,...
-performance “librairie vivante et éditoriale”
à l’association “LE COMPTOIR -
petits éditeurs et métiers du livre” à Liège
-AU COMPTOIR, Liège
performance “Éva Visnyéi” avec René Lavendhomme, Francis Schmetz, Ludwig Szente, Jean-Pierre Van Tieghem. février 2002.
-Louvain-la-Neuve. Chez Zelle au Bar des Mots dits.:
“Zéro barré”, Performances et lectures avec Eva Visnyei,
Francis Schmetz, Ludwig Szente, José Vergara, reliures de
Julia Solimando, publication d’ouvrages en sérigraphie
-En collaboration avec les éditions Images d’Yvoires,

édition de “Qu’on pile !” par Eva Visnyéi, recueil de
nouvelles (750 exemplaires)
-”les halles” espace d'art contemporain de Porrentruy
(Suisse) : publication de l’ouvrage “Une Belle-de-Jour” de
Laurent Busine avec une photographie originale de Marie
José Burki ; exposition-installation de cet ouvrage dans le
cadre de l’exposition de Marie José Burki (installation
video) et Laurent Busine (installation de texte)
-présence à la foire du livre de Bruxelles avec
“Qu’on pile!” recueil de nouvelles de Eva Visnyei (préface
de Jacqueline Aubenas



Verre”- Ghislain Olivier, encre, latex, huile, vernis sur papier marouflé sur toile , 55x80cm (1995-2000)



ghislain OLIVIER (né à Liège en 1947)a exercé différents métiers et activités dans le domaine de la communication: organisation de concerts
( rock, blues et free jazz) de 1970 à 1987 à Charleroi/correspondant de presse/correcteur d’imprimerie/syndicaliste dans la presse (plus particulièrement lors du passage du plomb à l’informatique)/artiste plasticien (calligraphies, monotypes et gravure, peintures à quatre mains avec
Benoît Piret depuis 1980, mail art,peinture collective avec des membres du groupe Puzzle, etc.)/revuiste (Filigranes, l’Art-vue, etc.)/nombre non répertorié de livres d’artiste à un seul exemplaire (collections privées)/galeriste/bouquiniste/écrivain, poète, critique d’art, préfacier/prédilection pour des expositions de groupe (art collectif)/éditeur/chômeur militant pour le statut de l’artiste en Belgique





(exposition-performance avec l’atelier d’artistes
“Le Garage” à Forcalquier (F) -photo L.S.)


OEuvres acquises par le Musée royal de Mariemont les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, les Archives et Musée de la Littérature francophone de Belgique.



(photo du catalogue de l’exposition “Féerie pour un autre livre-Créations dans le domaine de l’art et du livre en Communauté française de Belgique entre 1985 et 2000”. Musée royal de Mariemont-2000).



Contacts :
Si vous souhaitez des informations supplémentaires sur les éditions de l’heure (ou faire parvenir un texte) envoyez un courrier ou un message électronique aux adresses suivantes


les éditions de l’heure
Tél & fax : 0032(0)71 506 695
cpte : 732-3331975-76
email : olivier.ghislain@caramail.com - leseditionsdelheure@hotmail.com

ghislain olivier
20/31 rue Basslé B 6000 CHARLEROI


DIFFUSION : LA LIBRAIRIE NOUVELLE
PASSAGE DE LA BOURSE, 4/6 B6000 CHARLEROI
0032(0)71 318 933 libnouv@skynet.be catalogues



La presse....


Et, là, pour nous et pour vous faire plaisir, une découverte : les éditions de l’heure: nous avons rencontré Ghislain Olivier, lui, ses mots et ses livres nous ont emballés. Il y a les écrivains, c'est sûr, mais il y a les individus écrivant, ceux qui pensent et parfois écrivent. Ghislain va à la rencontre de ces derniers et met en forme de livres leurs textes. Il le fait pour l'amour du livre, de l'objet, de l'art, mais il le fait parce qu'il a l'amour des gens et de leurs mots. Les éditions de l’heure se sont tournées vers la micro-édition, les livres sont réalisés de façon artisanale et tirés à un très petit nombre, 10 à 15 exemplaires. Ce qui donne des beaux petits livres, au papier version vélin, nature, quelques pages cousues de fils blancs... Ces livres ne sont pas que des mots, ils sont beaux des mains qui les ont fabriquées et des gens qui les ont écrits. À votre disposition dans nos mains mignonnes un catalogue qui aborde sans distinction particulière tous les genres dans des textes inspirés d'esthétiques et de rencontres très diverses et signés par des auteurs belges, français et américains.
(La Zone-distro/mars 2001)



...À travers cette collection,
les éditions de l’heure proposent une littérature de Lilliput qui a parfois le goût âcre du pavé, la rugosité du bitume mais aussi la saveur de la parole vraie.
Une littérature à fleur de peau, celle d’hommes et de femmes pour qui écrire est synonyme d’urgence et qui lèvent l’encre comme d’autres appuient sur une gâchette. ...
(Frédéric Loore, in Victor, Le Soir, 7 septembre 2001)



Ghislain Olivier n'a pas baptisé sa maison au hasard. Dans " Éditions de l'Heure ", il y a d'abord une indication géographique (la vallée de l'Eau-d'Heure, où elles virent le jour), un rappel étymologique qui renvoie à la notion de marge (heure, en ancien français, signifiait limite, frontière), l'idée-maîtresse enfin de la rapidité d'exécution. Voilà qui circonscrit au mieux le projet singulier de ce micro-éditeur, qui publie " dans l'heure " de (tout) petits ouvrages réalisés artisanalement, depuis l'impression jusqu'au tirage qui n'excède pas les quinze exemplaires.
Tous les genres ont droit de cité au sein d'un catalogue qui compte à ce jour plus de 170 titres : poésie, critique, essais, nouvelles, récits vécus, lettres, documents, écrits tombés dans le domaine public, art brut, brouillons ou états intermédiaires de textes d'écrivains et de plasticiens... Mais l'essentiel est ailleurs. Il tient au fait que la majorité des auteurs ne sont pas des écrivains professionnels, mais des chômeurs, des SDF ou des marginaux rencontrés par l'éditeur au hasard de ses virées, des écorchés de la vie pour qui écrire est un geste vital, " synonyme d'urgence ". " Mon propos, expliquait-il au Soir, est de susciter le stylo des gens. D'une certaine manière, chaque petit livre est le portrait d'une personne rencontrée. Outre mon souhait de faire connaître ce qu'ils ont à dire, ma motivation réside dans le fait de les mettre face à leurs textes publiés, de les installer dans un rapport différent à eux-mêmes à travers leur travail d'écriture. " Donner la parole aux sans-voix, donc, mais également les tirer de leur statut d'exclu pour les faire accéder à celui de créateur à part entière, en les publiant sur le même pied que les écrivains confirmés d'hier et d'aujourd'hui (de William Burroughs à Nicolas Ancion, en passant par de jeunes auteurs californiens) qui figurent aussi au catalogue. Une manière, aussi, d'interroger le statut de l'artiste et la place de la création dans le monde d'aujourd'hui.
Une telle démarche implique nécessairement d'autres modes de diffusion. Très présent dans les foires et les salons du livre, les brocantes, les festivals et les expositions d'art contemporain, Ghislain Olivier, revêtu de son présentoir mobile (une veste de chasse couverte de poches transparentes où sont exposés ses livres), réalise seul ou en groupe des performances éditoriales. Le Comptoir accueillera l'une de ces manifestations multiformes tout au long du trimestre.
(Le Comptoir-petits éditeurs et métiers du livre-Liège)

 


HOME

˙